La grève du 9 mai à Louhans

Grève du 9 mai : rassemblement finances publiques

Les agents du centre des finances publiques de Louhans, soutenus par les militants de l’Union Locale CGT du Louhannais, du collectif bressan « vive les services publics » et des gilets jaunes se sont rassemblés devant « les finances » à Louhans. Les agents en grève, ont distribué des tracts et fait signer une pétition pour stopper le plan de suppression des implantations des finances publiques, les suppressions d’emplois et donner les moyens aux finances publiques d’exercer correctement leurs missions.

Les Agents et les usagers ont dénoncé les projets de restructuration, qui menacent l’ensemble des sites locaux. Le projet de réforme de transformation de la fonction publique, avec les 120 000 suppressions de poste envisagés est une menace supplémentaire sur les services publiques de proximité.

Les liens :

Guichet SNCF de Louhans : déjà 1 000 signataires

Maintien du guichet SNCF de la gare de Louhans, 1 000 signataires.

650 signatures le lundi de Pâques sur le marché, plus de cent signatures le 1er mai, L’Union locale poursuit sa campagne de signatures demandant le maintien du guichet SNCF de la gare de Louhans.

Aujourd’hui les militants de l’UL et le collectif bressan « vive les services publics » étaient présents en ZI de Branges. Au changement de poste, c’est plus de 350 salariés de LDC qui se sont portés signataires de notre pétition. A chaque campagne de signatures, les habitants du louhannais nous font part de leur attachement à un service public de proximité.

Actuellement notre pétition compte plus de 1 000 signataires, Les élu·es locaux doivent prendre en compte le message qui leur est adressé en revenant sur le projet de fermeture du guichet de la gare.

A suivre…


Dans le Journal de Saône-et-Loire :

« Plus de 1 000 signatures contre la fermeture du guichet de la gare de Louhans »

Source : Le JSL du 08/05/2019

Les salariés font plier XPO

2,10 !!!

Les salariés font plier XPO

A XPO Logistic, si on est généreux avec les actionnaires (21 millions cette année), les salariés doivent se serrer la ceinture. Depuis le rachat du groupe par les américains la nouvelle direction remet en cause les acquis des salariés y compris les avancées obtenues aux NAO 2018.

Les NAO 2019 ont été rompues par la direction qui refusait l’augmentation demandée par les salariés. Mais pour les salariés l’urgence c’est l’augmentation du taux horaire : « les primes ce n’est pas du salaire »

Après un appel à la grève de l’intersyndicale et une grève suivie, la direction a vite fait de faire ses comptes, une journée de grève c’est 950 000 Euros perdus par le groupe. Dans la journée l’intersyndicale est convoquée pour reprendre les négociations. Chaque organisation syndicale est représentée par son DSC et deux DS. La solidarité et la lutte des salariés a payé :

  • hausse taux horaire de 2,10 %
  • prime pouvoir d’achat
  • paiement des jours de grèves
  • reconduite des acquis sociaux

Dans sa prise de parole, lors du défilé du 1er mai à Louhans,  Olivier Sixdenier a aussi dénoncé le licenciement, avec l’accord de l’inspection du travail, de leur camarade Benoit Cattelin (dsc ct XPO logistic). La direction s’est acharnée sur ce représentant syndical qui en était à sa 11° procédure de licenciement.


A lire également sur le même sujet :

La grève est très suivie chez le transporteur XPO à Roye dans la Somme

Une partie des salariés du groupe de transports XPO de Roye dans l’Est de la Somme est en grève ce mardi et a reconduit le mouvement jusqu’à ce mercredi matin. L’intersyndicale réclame des hausses de salaires et dénonce les montants reversés aux actionnaires de l’entreprise américaine.

Source : Reportage France Bleu Somme du 22/04/2019